Entrepreneuriat collectif

Entrepreneuriat collectif

Qu’est-ce que l’entrepreneuriat d’ESS

L’ESS, c’est entreprendre collectivement au service d’un intérêt collectif ou d’une utilité sociale. C’est une autre approche de l’entrepreneuriat qui encourage la création d’activités solidaires auprès des jeunes, voire suscite des vocations.

« Les entreprises sociales sont des entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée. Elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance. », définition proposée par le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves)

Qu’elle soit constituée en empruntant un statut de l’économie sociale (association, coopérative, mutuelle, fondation) ou d’une entreprise classique (SAS, SARL…) une entreprise sociale créée du changement social au travers d’un modèle économique viable.

Elle repose sur trois piliers :

  • Une finalité sociale et/ou environnementale
  • La finalité d’une organisation est de répondre à un besoin social, sociétat et/ou environnemental mal ou peu satisfait par le marché. Sa performance se mesure par l’impact social ou environnemental qu’elle créé.

Exemples de besoins sociaux :

  • La lutte contre les exclusions
  • Le vieillissement de la population
  • L’accès au logement
  • La mobilité
  • L’accès aux soins et à la santée
  • Les modes de consommation durables et responsables
  • Un projet économique viable

La finalité ne doit faire oublier la nécessaire viabilité du modèle économique de l’organisation. L’organisation doit, au même titre qu’une entreprise dite classique, produire de la valeur, dégager des excédents et se développer économiquement. Elle doit prendre en compte :

  • La prise de risque de l’innovation
  • La production de biens et/ou services
  • La création de richesse (avec respect de redistribution) et d’emplois
  • L’apport d’une réponse à un besoin
  • L’indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics
  • Une lucrativité limitée et une gouvernance démocratique

La rentabilité est un moyen au service du projet social de l’entreprise. Les organisations de l’ESS s’attachent à garantir une répartition équitable des excédents, en donnant la priorité au développement du projet. La plupart des organisations fonctionnent selon des logiques de partage et de redistribution du pouvoir et du capital.

Ces logiques de fonctionnement s’entend notamment autour :

  • du processus de décision qui n’est pas fondé sur la propriété du capital
  • de la rémunération du capital qui est encadré
  • des excédents qui sont mis au service des hommes et du projet
  • de l’échelle des salaires et encadrée.

Les actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat collectif sont l’occasion :

  • De permettre aux élèves de développer leurs compétences entrepreneuriales, mais également personnelles
  • D’aborder et d’illustrer différents points des programmes en économie, gestion, management, histoire-géographie, enseignement moral et civique mais également dans les matières professionnelles
  • De favoriser des actions interdis linaires
  • De créer des liens école-entreprise
  • D’élargir le champ de représentation des métiers