Expert-comptable: «Quel que soit son métier, on peut porter des valeurs de l’ESS»

A 29 ans, Mathieu Castaings est expert-comptable. Il a co-fondé Finacoop, la 1ère Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) d’expertise comptable française, dédiée à l’économie sociale et solidaire.

Pour plus d’informations :

http://www.say-yess.com/2017/13760/expert-comptable-quel-que-soit-son-metier-on-peut-porter-des-valeurs-de-less/


Vous connaissez des jeunes dynamiques ayant envie d’entreprendre ? La coopérative jeunesse de services du Calvados recrute !

Il reste encore des places pour des jeunes de 16 à 18 ans disponibles cet été souhaitant s’investir pour créer leur entreprise !

 

La 1ère COOPERATIVE JEUNESSE DE SERVICES (CJS) du Calvados démarrera le 3/07/2017 sur le territoire de la Communauté urbaine de Caen la Mer, elle sera basée au centre commercial Molière dans le quartier du Chemin Vert à Caen.

 

Contacts : Marine Come : MJC du Chemin Vert 1 Rue d’Isigny, 14000 Caen – 02 31 73 29 90

 

Une CJS Késako ?

 

Une CJS est un groupe de 15 jeunes de 16 à 18 ans volontaires réunis pour créer leur entreprise coopérative éphémère, en proposant des services sur le territoire.

Il s’agit d’un dispositif :

  • D’Education à l’entrepreneuriat:
    • Fonctionnement démocratique et gestion d’une entreprise,
    • Organisation collective du travail,
    • Découverte du tissu socio-économique local,
    • Rémunération en fonction de l’activité développée.
  • Proposant une Formation pratique
    • Permettant aux jeunes d’apprendre à reconnaitre et développer leur potentiel
  • D’Accompagnement
    • Un Comité local composé d’acteurs locaux et de deux animateurs.

 

Quelles missions ?

  • Activités administratives (archivage, mise sous pli, informatique…), évènementiel (accueil, décoration, animation, aménagement…),
  • Promotion (réseaux sociaux, distribution de flyers…),
  • Travaux légers (nettoyage de véhicule, de vitres, de locaux, mise en rayon, inventaire…).

 

Contact : Laure DREGE, responsable développement économique et territoires

Laure.drege@cressnormandie.org – 02.31.06.09.23

 


Entrepreneuriat étudiant et ESS

Le 1er juin, la CRESS a participé à l’après-midi du « Disrupt Day » organisé par PEPITES Vallée de Seine* et Schoolab, à Seine Innopolis, la pépinière de Rouen Métropole Normandie. Lors de ce séminaire dédié à la disruption de projets entrepreneuriaux, méthodologie dynamique tournée vers la création et le développement de leur activité, 5 lauréats ont été récompensés parmi les 27 projets d’étudiants entrepreneurs de Rouen, Caen et Cergy Pontoise.

La finalité de la journée « Disrupt Day » était de préparer la meilleure présentation (pitch) devant un jury de professionnels, dont la CRESS qui a évalué les projets les plus disruptifs.

Les 48 étudiants entrepreneurs PEPITE de Rouen, Caen et Cergy Pontoise ont eu la journée pour peaufiner leurs projets afin de les présenter au jury en soirée : mise à plat des projets et appui de coachs pour définir les pistes d’amélioration grâce, entre autres, à un atelier de lean startup ; préparation de la présentation des projets (pitch) et rencontre d’experts. Un stand sur l’entrepreneuriat d’ESS a permis aux étudiants de venir s’informer et échanger sur l’espace « Corners experts ».

L’après-midi, les étudiants entrepreneurs ont présenté leur projet pour que le jury sélectionne les 15 finalistes, puis le jury final les 5 lauréats :

  • 1er: HandiTown (Université Rouen et Cesi) : guide touristique numérique destiné à faire découvrir les territoires de manière fun et originale.
  • 2e : Medic Hunter (Pharmacie) : service permettant aux pharmaciens titulaires de trouver simplement et rapidement du personnel pour assurer une création de poste, une reprise de poste ou des remplacements, à la carte.
  • 3e : PROXIMIKEYS (Essec) : solution efficace permettant aux particuliers et aux professionnels de faciliter la gestion de leurs clés grâce aux commerces de proximité.
  • 4e: MAND (ISTOM) : marque de cosmétique à base d’ingrédients locaux.
  • 5e: BOTAKI (école des Gobelins) : jeu qui sensibilise les enfants à la nature et au jardinage.

La CRESS mène diverses actions afin de favoriser l’entrepreneuriat étudiant d’ESS. Elle co organisera avec les acteurs locaux, le 16 novembre prochain à Rouen un temps dédié à l’entrepreneuriat étudiant.

Contact : Laure DREGE – laure.drege@cressnormandie.org / 02.31.06.09.23

* PEPITES Vallée de Seine :

Le PEPITE Vallée de Seine est un projet interrégional axé sur la Vallée de Seine qui associe le monde académique et les agences de développement économique du territoire de la Vallée de Seine ; il est structuré autour d’une gouvernance spécifique au regard du périmètre géographique important.

Ce projet fédère en effet un grand nombre de membres et partenaires (académiques, économiques, associatifs et publics) sur un territoire couvrant la Normandie jusqu’aux portes de Paris. Il regroupe ainsi 2 Communautés d’Université : Normandie Université et Paris Seine. Opérationnellement, il se décline sur 3 territoires :
– Caen, Cherbourg, Alençon
– Rouen, Le Havre, Evreux
– Cergy Pontoise
Afin de faciliter et d’accompagner l’entrepreneuriat des étudiants, le PEPITE Vallée de Seine s’appuie sur les collaborations académiques et économiques se déclinant autour de filières industrielles partagées ; le « faire ensemble » et la pluridisciplinarité y sont particulièrement encouragés, et le souhait d’accompagner l’émergence d’entreprises globalement performantes, prenant en compte leur performance économique, mais aussi leur responsabilité sociale et environnementale est partagé par l’ensemble des parties prenantes.

Ce projet bénéficie par ailleurs de la diffusion des travaux menés au sein du projet IDEFI InnovENT-E.

Le PEPITE Vallée de Seine se décline autour du parcours entrepreneurial : de la sensibilisation à à l’accompagnement post création du projet.


1ère Coopérative Jeunesse de services sur le territoire de Caen la Mer, participez au projet !

CREACOOP 14, la MJC du Chemin Vert et la CRESS Normandie lance cet été sur le Calvados la 1ère Coopérative Jeunesse de Services (CJS).

 Pour soutenir le projet, vous pouvez :

  • Diffuser l’information auprès des jeunes :

    Information collective jeunes : 14.06.17 14h00 à la MJC du Chemin Vert
    Ou
    contact MJC du Chemin Vert au 31.73.29.90

  • Confiez des prestations en juillet-aout aux jeunes sur le territoire de Caen la mer ou relayer l’information

    • Offrez leur une expérience (services aux entreprises, aux collectivités, aux associations et aux particuliers)

 Une Coopérative Jeunesse de Service, KESAKO ?

Une aventure collective et un projet d’éducation à l’entrepreneuriat coopératif.
CREACOOP, la MJC du Chemin Vert et la CRESS se sont mobilisés pour créer la 1ère CJS du Calvados.
La CJS est une entreprise coopérative éphémère composée de 15 jeunes de 16 à 18 ans accompagnés par deux animateurs.

Les jeunes coopérants proposent des prestations aux entreprises, collectivités et particulier, tout en assurant la gestion administrative et financière de leur coopérative.
Douze à quinze jeunes de 16 à 18 ans accompagnés par deux animateurs créent et pilotent une coopérative le temps d’un été. Ensemble ils s’initient au fonctionnement d’une entreprise démocratique et développement leur esprit d’initiative. Au travers de ce projet, ils prennent conscience de leurs capacités et de leur pouvoir d’agir.

Il s’agit d’un dispositif :

  • d’Education à l’entrepreneuriat:
    • Fonctionnement démocratique et gestion d’une entreprise,
    • Organisation collective du travail,
    • Découverte du tissu socio-économique local,
    • Rémunération en fonction de l’activité développée.
  • Proposant une Formation pratique
    • Permettant aux jeunes d’apprendre à reconnaitre et développer leur potentiel
  • D’Accompagnement
    • Un Comité local composé d’acteurs locaux et de deux animateurs.

Quelles missions ?

Les activités proposées par les jeunes peuvent être d’ordre administratif (archivage, mise sous pli, informatique…), évènementiel (accueil, décoration, animation, aménagement…), promotion (réseaux sociaux, distribution de flyers…), travaux légers (nettoyage de véhicule, de vitres, de locaux, mise en rayon, inventaire…).

Les partenaires

L’activité économique de la CJS est hébergée par CREACOOP*, la Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) du Calvados sous son propre SIRET.
Les prestations réalisées par les jeunes sont facturées via la CAE, leur permettant d’exercer légalement l’activité tout en bénéficiant d’une protection sociale et d’une assurance. La CAE en tant qu’employeur, assume la responsabilité de la CJS. Les activités réalisées par les jeunes se déroulent in situ et dans le respect de la loi du travail pour les mineurs.
La MJC du Chemin Vert** assure l’encadrement et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs dans leur initiative et leurs missions.
La CRESS Normandie*** accompagne, soutient et promeut le dispositif. Elle pilote le Comité Local qui a pour objet d’accompagner, suivre et évaluer la CJS.

Les partenaires financeurs

Région Normandie, CAF du Calvados, Ville de Caen, CGET, Caen-la-Mer – Politique de la Ville Quartiers Prioritaires.

Informations auprès de la MJC du Chemin Vert
1, rue d’Isigny – Caen
Tél : 02 31 73 29 90.

Contact CRESS : Laure DREGE – laure.drege@cressnormandie.org – Tél. : 02 31 06 09 23.

 En savoir plus sur les Coopérative Jeunesse de Service

 


*Créacoop 14, la Coopérative d’Activités et d’Emploi du Calvados

Une Coopérative d’Activités et d’Emploi offre aux futurs entrepreneurs la possibilité de tester leur projet grandeur nature dans une démarche qui leur permet d’être à la fois salariés en CDI, accompagnés, formés et entourés jusqu’à ce qu’ils choisissent leur voie définitive.

La Coopérative d’Activités et d’Emploi permet de développer son projet sans être contraint de créer sa propre structure. Le futur entrepreneur est juridiquement hébergé par la Coopérative d’Activités et d’Emploi – c’est-à-dire une entreprise sous forme de SCOP.

Salarié en CDI de la coopérative, l’entrepreneur-salarié est payé au prorata du chiffre d’affaires réalisé, déduction faite des charges liées à son activité, de la participation aux frais de la structure qui représentent généralement 10% de son chiffre d’affaires ; et des cotisations sociales (salariales et patronales).

L’entrepreneur-salarié peut tester la faisabilité de son activité en bénéficiant d’un accompagnement individuel (coaching) et collectif (ateliers de formations sur des thèmes de création d’entreprise (stratégie, gestion, comptabilité, commercialisation, …) et de l’apprentissage terrain lié au lancement concret de son activité : prospection, vente de son produit ou service, facturation…

L’Entrepreneur salarié bénéficie également du réseau des autres entrepreneurs de la structure en mutualisant et coopérant avec ses pairs, en participant alors à l’entreprise collective que représente la coopérative.

La coopérative prend en charge le suivi administratif, comptable et juridique de chaque entrepreneur-salarié : règlement des cotisations sociales, reversement de la TVA, gestion des fiches de paie, calcul mensuel des salaires.

Si l’activité se révèle viable, les entrepreneurs-salariés peuvent :
• Quitter la Coopérative pour poursuivre leur activité en créant une entreprise indépendante, individuelle ou collective ;
• Continuer à exercer leur activité au sein de la Coopérative et en devenir salarié-associé.
Si l’activité n’est pas viable, le salarié retrouve son statut initial sans avoir perdu ses droits sociaux aux indemnités-chômage.

**Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) du Chemin Vert

Les Maisons des Jeunes et de la Culture sont des associations agréées d’éducation populaire, sans but lucratif, régies par la loi de 1901.

À l’origine, c’est un mouvement né de la fusion de plusieurs courants de tradition laïque, humaniste et indépendante qui a permis ces espaces de liberté.

La MJC du Chemin-Vert existe depuis 1967. Son projet associatif est de favoriser l’autonomie et l’épanouissement des citoyens jeunes et moins jeunes.

Aujourd’hui, riche d’une pratique d’animation culturelle de près de 50 ans, la MJC du Chemin-Vert-Le Sillon propose des projets innovants d’éducation populaire et de loisirs. Ils permettent à chacun d’acquérir des connaissances pour comprendre le monde. Cette Maison Pour Tous met en place les conditions pour que s’exerce une démocratie vivante afin de construire une société plus solidaire qui contribue au lien social et au développement culturel des territoires.


***Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire de Normandie

La Chambre Régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) de Normandie assure au plan régional la représentation, la promotion et le développement de l’économie sociale et solidaire.

Association reconnue d’utilité publique, la CRESS Normandie regroupe les entreprises et réseaux d’ESS au sein de sept collèges : collège 1 « Coopératives », collège 2 « Mutualité », collège 3 « Associations », collège 4 « Entreprises sociales et solidaires », collège 5 « Fondations et fonds de dotation », collège 6 « Syndicats d’employeurs », collège 7 « Regroupements d’acteurs d’ESS de statuts différents ayant une action localisée ».

La CRESS Normandie, conformément à la Loi relative à l’économie sociale et solidaire, assure au plan local la promotion et le développement de l’économie sociale et solidaire et au bénéfice des entreprises de l’économie sociale et solidaire :

  • La représentation auprès des pouvoirs publics des intérêts de l’économie sociale et solidaire ;
  • L’appui à la création, au développement et au maintien des entreprises ;
  • L’appui à la formation des dirigeants et des salariés des entreprises ;
  • La contribution à la collecte, à l’exploitation et à la mise à disposition des données économiques et sociales relatives aux entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Semaine de l’ESS à l’école – du 13 au 19 mars

Portée depuis 14 ans par l’OCCE et Coop FR et rejointe par L’ESPER, la Semaine de la Coopération à l’Ecole devient la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » du 13 au 20 mars 2017 et vise à promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) à l’Ecole.

Cette action sera menée partout en France avec le soutien du Ministère de l’Education nationale et du Secrétariat d’Etat en charge de l’ESS.

De la maternelle au lycée, dans tous les territoires français, cette action permettra aux élèves de mieux faire appréhender les modes d’entreprendre en collectif de l’ESS, porteurs de valeurs également républicaines – égalité, démocratie, solidarité, engagement collectif – et de concourir à la transmission aux plus jeunes d’une approche concrète de la citoyenneté.

 Plus d’informations


http://www.peps-missionslocales.info/actualites/innovation-sociale1/les-professionnels-de-missions-locales-sensibilises-a-less.html

Fin 2016, 10 professionnels des Missions Locales de Normandie ont participé à une journée de formation sur le thème de la sensibilisation des jeunes aux métiers de l’ESS. Animée par l’Avise, avec l’appui de l’ARML et de la CRESS Normandie, cette journée a également réuni des acteurs locaux engagés pour la valorisation et le développement de l’ESS sur leur territoire. Emilie Famel, conseillère à la Mission Locale de Vernon-Seine-Vexin (27), nous présente le déroulé de cette formation et les actions que cela lui a permis d’engager avec les jeunes qu’elle accompagne.

Comment avez-vous eu connaissance de la formation proposée par l’Avise ?

Nous avons assisté à une première réunion d’information organisée par l’ARML, la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) et l’Avise à destination des professionnels de Missions Locales de Normandie.

On nous a présenté ce qu’était l’ESS et avec les autres participants, nous leur avons fait part de ce que nous attendions de la formation, en termes d’objectifs et de contenu, pour que cela nous soit utile dans notre travail au quotidien avec les jeunes.

Quels sont les attentes et les souhaits que vous avez formulés en amont de la formation ?

Notre objectif est que les jeunes connaissent mieux les employeurs de ce secteur. Aborder la question de l’ESS avec eux nous amène aussi à échanger sur les représentations et les valeurs de l’entreprise.

Avant la formation, je connaissais très peu le secteur de l’ESS. Nous avions donc besoin de parfaire notre connaissance sur ce thème et d’être outillés pour être capables d’en parler aux jeunes.

Quelles sont les personnes qui ont participé à cette formation ?

La journée a rassemblé des professionnels de Missions Locales et des acteurs de l’ESS de la région Normandie : associations, coopératives, banques et mutuelles. On avait rarement travaillé avec ces acteurs et pour certains d’entre eux, j’ai même été étonnée d’apprendre qu’ils appartenaient au secteur de l’ESS.

Comment s’est déroulée la formation ?

Le programme était dense et riche et la méthode d’animation était intéressante car nous avons beaucoup fonctionné sous la forme d’ateliers ludiques. Nous avons fait un speed meeting, par exemple : par petits groupes, nous pouvions poser toutes nos questions aux professionnels de l’ESS présents.

L’après-midi, un représentant de la CRESS de l’ex-région Limousin nous a présenté les ateliers qu’il anime auprès de jeunes accompagnés par des Missions Locales sur sa région. Nous avons testé ces ateliers, ce qui nous a permis de nous en imprégner et de rapidement en comprendre l’intérêt.

Qu’avez-vous retiré de cette formation et que vous a-t-elle apporté dans votre pratique d’accompagnement ?

Je pense qu’il est important de se lancer rapidement dans la mise en place d’ateliers ou d’actions avec les jeunes à l’issue de la journée de formation, sinon le risque est d’oublier une partie de ce que l’on a appris et que l’on pourrait transmettre aux jeunes.

Je suis repartie de cette formation avec des outils, que j’ai tout de suite pu utiliser lors de temps d’accompagnement en collectif et j’ai retravaillé sur une présentation de l’ESS à destination des jeunes.

Et peu de temps après la formation, avec l’appui de la CRESS de Normandie, nous avons organisé un rallye des acteurs de l’ESS. Avec un petit groupe de jeunes que nous accompagnons, nous avons visité et rencontré des professionnels de quatre structures : un ESAT, un chantier d’insertion, un supermarché et un établissement bancaire.

Quel est le retour des jeunes sur ces différentes initiatives ?

Ils se sont montrés vraiment intéressés et curieux. Au cours du rallye, par exemple, certains jeunes étaient étonnés de découvrir que des entreprises ont pour soucis de mieux répartir les bénéfices. Cela a amené du débat entre les jeunes, autour de la question du travail, de ce que chacun d’entre eux recherche ou attend d’une entreprise.

Pour en savoir plus

Sur le forum PEPS, découvrez les outils élaborés par l’Avise et ses partenaires acteurs de l’ESS dans les territoires.

Découvrez également le dossier web « Sensibiliser aux opportunités de l’ESS »

Le programme Jeun’ESS, animé par l’Avise a vocation à promouvoir l’ESS, ses principes et ses entreprises auprès des jeunes et à y favoriser leur intégration et leur engagement.

Depuis 2015, l’Avise et l’Union Nationale des Missions Locales (UNML) ont engagé des actions de partenariat visant à permettre une meilleure connaissance par les jeunes accueillis dans les Missions Locales, de l’ESS et de ses opportunités professionnelles ; ainsi qu’à favoriser la mise en place d’actions durables sur l’ESS dans le réseau des Missions Locales.

Pour atteindre ces objectifs, l’Avise et l’UNML ont ciblé des territoires pilotes, la région Normandie et l’ex-région Rhône-Alpes, sur lesquels mener des projets expérimentaux qui pourront ensuite être étendus à l’ensemble du réseau.

Source : PEPS


Appel à candidatures du programme Yes Oui Can – Jusqu’au 22 mars

Le programme Yes Oui Can a pour objectif de permettre aux jeunes de se réaliser via l’entrepreneuriat. Il propose de participer à un camp d’été permettant à des jeunes âgés de 18 à 25 ans, n’ayant pas ou peu poursuivi d’études supérieures, et venant de toute la France d’apprendre les bases de l’entrepreneuriat mais surtout de prendre confiance en eux, de structurer et valoriser leur savoir-faire.

Le Comptoir de l’innovation (filiale du Groupe SOS ) organise le programme Yes Oui Can  en partenariat avec l’ambassade américaine en France.
Yes Oui Can vient en aide aux jeunes âgés de 18 à 25 ans peu ou pas diplômés en leur proposant gratuitement l’opportunité de participer à ce camp d’été de 12 jours et de prendre confiance en eux, de structurer et valoriser leur savoir-faire pour les conduire vers la création de leur entreprise.

Sous la forme d’un ‘bootcamp’, la première partie du séjour a lieu en pleine nature et les activités y sont consacrées à mi-temps au sport et au développement des projets des participants, avant un retour à Paris la deuxième semaine. L’appel à candidatures sera ouvert sur yesouican.co, du 6 février au 22 mars 2017.

Pour candidater, les jeunes doivent :

  •         Être âgé(e)s entre 18 et 25 ans
  •         Ne pas avoir poursuivi et ne pas être en train de suivre des études supérieures, ou être issu(e)s d’une filière technologie et/ou professionnelle (BTS, DUT, etc…)
  •         Résider en France
  •         Démontrer leur envie d’entreprendre

Pour plus d’informations, rendez-vous sur yesouican.co


Plan Académique de Formation – 1ère Formation des enseignants hauts-normands à l’ESS

Pour la première fois la CRESS, en partenariat avec le Rectorat Académie de Rouen, a animé une journée de formation pour 23 enseignants du collège au de lycées hauts-normands dans le cadre du Plan Académique de Formation. L’occasion pour les enseignants de rencontrer 12 structures d’ESS lors d’un speed-meeting.

Le Plan académique de formation, élaboré au niveau local est constitué de formation et de journées thématiques. Il s’inscrit dans une perspective d’accompagnement au plus près de l’ensemble des personnels éducatifs. Les priorités nationales pour la formation y sont déclinées en fonction des spécificités de chaque académie.

paf_16-11-16-2Cette formation fait suite à la mise en évidence des besoins de formation des enseignants sur l’ESS, constatés dans les différentes actions de sensibilisation à l’ESS des collégiens et lycéens. Elle s’est concrétisée grâce à un partenariat avec le Rectorat de Rouen.

Cette journée a été l’occasion pour les enseignants d’approfondir leurs connaissances, éluder certains a priori, appréhender comment aborder l’ESS avec leurs élèves en illustration des programmes. Elle leur a permis également de rencontrer et d’échanger avec des professionnels de l’ESS lors d’un speed-meeting.

Les structures présentes :
Mutuelles/Banques coopératives : MAIF, BRED, MGEN, Mutualité Française Normandie
Associations : Le Café Couture, Comité Départemental Olympique et Sportif 76
Coopératives/ SIAE : SCOP Services 76 , AIDSA
SCOP / SCIC : YUSIT, GRISS, LE LOCAL / Seine Saveur Bio

L’après-midi a été consacré à la présentation par l’Esper de « Mon ESS à l’école » et par la CRESS du site « Éduquer à l’ESS en Normandie ».

La journée a remporté un vif succès. Des projets pédagogiques émergent déjà chez certains enseignants.

Nous nous tenons maintenant à la disposition des enseignants pour les accompagner dans la mise en œuvre de leurs projets. Un portail de l’éducation à l’ESS en Normandie, mis en ligne en septembre dernier, offre aux enseignants et intervenants sur l’ESS de nombreuses ressources et un espace collaboratif pour partager et échanger sur ses pratiques.

Contacts
Caen – Laure DREGE : laure.drege@cressnormandie.org – Tél. : 02 31 06 09 23.
La Petit-Quevilly – Elodie Quibel : elodie.quibel@cressnormandie.org – Tél. : 02 35 63 50 05.


Cette action s’inscrit dans une dynamique plus globale de partenariat entre le Rectorat et la CRESS Normandie.

Rappel du contexte de l’action

Le Plan académique de formation de l’Académie de Rouen

permet à l’ensemble des personnels éducatifs de se former dans le cadre de la formation continue.

La CRESS Normandie (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire) dans le cadre de sa mission « Sensibilisation, promotion de l’ESS », développe et anime un programme dédié aux jeunes (du Collège au Master) et met en œuvre des actions locales autour de 3 axes Sensibilisation/ Education à l’ESS ; Emploi, métier, formation dans l’ESS et Entrepreneuriat collectif. Par ses missions, la CRESS de Normandie a mis en évidence la méconnaissance de l’ESS par le corps enseignant et le manque de soutien et accompagnement méthodologique sur l’enseignement de l’ESS.

Ainsi, il a été décidé de conduire une action d’information/formation à destination du corps enseignant afin qu’ils puissent découvrir tant les valeurs et modèle économique des organisations de l’ESS, que certaines approches autour de la citoyenneté, de l’entrepreneuriat collectif, mais aussi des emplois, métiers et formations de l’ESS.

Ce temps de formation permettra aussi de sensibiliser les jeunes à l’ESS par le biais des institutions scolaires (sur l’orientation future, la découverte des métiers, enjeux de l’entrepreneuriat d’ESS …), mais surtout de permettre aux enseignants de découvrir ou d’approfondir la connaissance de l’ESS et lever certains aprioris, leur permettant de faire le lien avec les programmes interdisciplinaires et de mener une réflexion autour de la mise en place de projets pédagogiques autour de l’ESS.


Appel à projet « Sensibilisation des jeunes à l’ESS en Normandie » jusqu’au 17 octobre

Dans le cadre de la politique régionale en faveur de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’animation – jeunesse – citoyenneté, le Rectorat de l’Académie de Caen et la Région Normandie renouvellent leur partenariat afin de développer des actions expérimentales de sensibilisation à l’économie sociale et solidaire au sein d’établissements scolaires de l’Académie.

L’appel à projet d’initiation à l’ESS est donc reconduit pour l’année scolaire 2016-2017.

Télécharger la fiche technique de l’appel à projet
Télécharger la fiche de candidature 

La date limite de retour est fixée au plus tard le lundi 17 octobre 2016 à 16 heures aux adresses mail suivantes :

laure.drege@cressnormandie.org (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire de Normandie)
ardes-bn@wanadoo.fr (Association Régionale pour le Développement de l’Economie Solidaire)


Service civique : l’association Just Kiff Dancing recrute

L’association Just Kiff Dancing recrute deux jeunes en service civique pour une mission « Contribuer à la Prévention Dansée » de 7 mois à partir du 3 octobre.

L’association Just Kiff Dancing a été créé en 2007 à Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle a pour objet l’émancipation de tous par le biais des danses urbaines. Elle a pour missions l’animation, la prévention et l’insertion par la formation/action.

Télécharger l’annonce